Retour au site Cyber Studio

présentation

Le 7 mai 1999, au-dessus de l'aéodrôme de Chalons sur Marne, l'équipe de la mission scientifique BdN, parvient à réaliser l'enregistrement de l'émission sonore d'une formation nuageuse. L'extrême attention mise en oeuvre dans l'élaboration du processus expérimental, liée à des conditions météorologiques locales optimales, ont permis d'obtenir, sur une bande de fréquence intéressante et significative, un prélèvement sonore exempt de tout parasite à l'intérieur même d'un cumulus, et ce sur près d'une minute.
Le présent site à pour but d'exposer rapidement les conditions expérimentales et de porter à connaissance les premiers résultats bruts, en attendant une analyse plus élaborée et une publication complète ultérieure. Et, bien sûr, d'entendre le Bruit des Nuages.

On trouvera donc principalement:
1. la description de l'expérience et la configuration expérimentale, suivi d'une représentation spacio-métrique intégrale.
2. les premiers résultats et leur interprétation graphique, le spectre électro-acoustique du BdN.
3. le reportage photo de l'expérience.
4. les interviews de Preto Roseira et Jean-Loup Villégié par Emmanuel Kraft.
5. l'enregistrement du "bruit des nuages" (téléchargeable).

en annexe:
6. les relevés météorologiques du jour
(sources Centre Mto Faial)
7. une bibliographie (non exhaustive)


 


présentation

Faire fonctionner une chambre anéchoique en dehors de toutes interférences électromagnétiques dans un environnement plus qu'instable, puisque'au cœur même d'une perturbation, paraissait a priori impossible. On était trop loin des conditions de laboratoire jusqu'ici utilisées et dérivant des principes établis par Faraday. Pour réussir un enregistrement représentatif du "Bruit des Nuages", la mission a été avant tout un problème de combinatoires, où il a fallu réunir les technologies appropriées, toutes dispersées dans des travaux de recherches ou des domaines d'applications très éloignés les uns des autres. Assembler la mécanique des fluides à la physique acoustique, en tenant compte des contraintes propres à l'aéronautique, le tout enveloppé dans un univers de statistiques météorologiques, ce ne fut pas simple, on l'imaginera aisément.

Ce fut même parfois "brouillon" (mais le sujet de la mission l'imposait peut-être), et "expérimental", dans tous les sens du terme. Il a fallu beaucoup de patience, d'imagination et d'adaptabilité aux différents participants à la mission pour qu'elle aboutisse au résultat présenté ici.

En accord avec l'Institut Météorologique de Faial, et pour satisfaire une impatience légitime, nous présentons cette version du site, avec des données certes succinctes, mais certainement non contradictoires avec une analyse post-expérimentale. Les résultats complets seront publiés ultérieurement.

Je remercie bien sûr tous les protagonistes et tous les organismes qui ont permis de mener à bien ce projet, mais aussi Preto Roseira, qui a participé à l'expérience en tant qu'observateur, et dont un extrait de ses propres travaux illustre l'écoute du Bruit des Nuages. Si son approche picturale est a priori aux antipodes de la nôtre, le résultat est tout aussi convaincant, troublant même dans sa similitude.

Jean Loup VILLEGIE,
Directeur du programme BdN.